Thésée, les plantes et les gens. Pour une théorie (tactique?) du ver de terre. mode de vie en ricochets, en escargots et en ver de terre

 

Capture d’écran 2017-04-13 à 11.48.24

Capture d’écran 2017-04-13 à 12.03.13dscf2305

dscf1705dscf2008dscf0733  dscf5750 dscf5855  dscf7137 dscf7176 dscf7177 dscf7180 dscf7187

Cinq voix.
Je
Tu
NDLR
internet
et Thésée le ver de terre

 

Le bateau de Thésée est une expérience de pensée reprise par Leibniz. Lorsque Thésée revient au port, les Athénien.ne.s gardent son bateau comme une forme de relique. Pour le conserver, ils.elles remplacent une planche du bateau, petit à petit au fur et à mesure des années, toutes les planches sont remplacées. La question, dès lors, est de savoir s’il s’agit du même bateau ou s’il s’agit d’un nouveau bateau. Le ver de terre, ingère de la terre puis la restitue. Toutes les cellules d’un corps seraient régénérées après 7 ans. C’est à partir de ces prismes que Thésée, les plantes et les gens réfléchit des questions liées à l’identité et à l’écologie par le biais de la mythologie. En parallèle, se construit une histoire autour d’une nouvelle forme de méthodologie imaginaire qui convoquerait plusieurs outils-notions empruntés à des textes issus principalement de l’histoire de l’art et de l’anthropologie.
Thésée_book_web

dscf2304 dscf2303 dscf2302 dscf2301 dscf2300 dscf2299