space anomaly remains, wellness mysteries faint. likely the uncause caused low memory

 

Space anomaly remains,
wellness mysteries faint,
likely the uncause
caused low memory
is a show that I curated at Urgent Paradise,
I was invited there to present five artists: Camille Lichtenstern,
Sébastien Verdon, Céline Burnand, Baker Wardlaw and Emile Barret.
We worked on science fiction, the link between science and art
and what kind of perspective a space capsule would give.

space_anomaly_001_DSC8866_b space_anomaly_010_DSC8912_b space_anomaly_014DSCF9273_bspace_anomaly_009_DSC8903_b space_anomaly_016_DSC8915_b space_anomaly_018_DSC8922_b space_anomaly_020DSCF9277_b space_anomaly_021DSCF9278_b space_anomaly_022DSCF9284_b space_anomaly_023DSCF9285_b space_anomaly_024DSCF9286_b space_anomaly_025DSCF9288_b space_anomaly_026DSCF9290_bspace_anomaly_031_DSC8952_bspace_anomaly_032_DSC8949_b space_anomaly_034_DSC8960_b space_anomaly_035DSCF9301_b space_anomaly_036DSCF9303_b space_anomaly_039_DSC9005_b

Le flotteur accéléra. Ils survolaient la rivière ; alors, Cargill comprit le but de Lela : l’eau brasillait de mille lueurs. Il estima que l’appareil faisait une quinzaine de kilomètres à l’heure.
Le camp s’évanouit à leur vue lorsqu’ils eurent dépassé le coude du fleuve. Alors, refermant la porte, il regagna la salle centrale qui, si elle était plus grande que celle de Bouvy, était fonctionnellement parlant, identique. Il jeta un coup d’œil à la chambre de contrôle ; elle était assise dans le fauteuil de pilotage. Elle ne le regarda pas. Après une seconde d’hésitation, il s’en revint à la porte qu’il ouvrit à nouveau. Une heure durant, il contempla la nuit. Il vit se lever la lune et, à ce moment, le flotteur prit de la vitesse. Il volait toujours à quelques pieds au- dessus des bois.
Si un observateur de notre temps avait pu monter avec elle, il aurait eu plus d’une surprise. D’abord la ligne et la couleur de la carrosserie étaient si harmonieuses que l’immense véhicule ne faisait point tache dans le paysage. L’intérieur était vaste et ressemblait davantage, dans son aménagement à un salon confortable qu’à un moyen de transport collectif. Etant destiné à des parcours d’assez grandes distances, un coin était aménagé en bar où des automates distribuaient des boissons.
Quand l’aube pointa, ils s’approchaient de la Caverne, franchissant la muraille du bassin par une faille si étroite qu’ils devaient s’y glisser de côté. Aux premières lueurs du jour, Stilgar détacha des hommes en éclaireurs et Jessica les vit se lancer dans l’escalade de la falaise.
les couleurs et les sons se mêlaient avec un tel art que Baley, contemplant avec stupéfaction ce spectacle, s’aperçut au bout d’un court moment qu’il avait du mal à distinguer les uns des autres.
Rapide, Miss Brunner alla lui arracher le journal des mains. «Regarde-moi», dit-elle. « Regarde-moi ». Il obéit. Elle les narines dilatées : « Il faut que tu partes. » Lui, les jambes tremblantes : « Il fallait bien que ça arrive un jour ou l’autre. » Froncement de sourcil. « Ca clarifiera l’atmosphère. » Puis regard blessé : « Quelle putain d’atmosphère? Et après? » « Secoue-toi donc. »
La main dans la main, Eléa et Païkan descendaient derrière lui, s’enfonçaient dans l’épaisseur grise. Parfois, ils rencontraient, croisaient ou dépassaient d’autres sans-clés silencieux, qui se déplaçaient sans hâte, seuls ou par petits groupes. Le complexe de l’Escalier était leur univers. Ce corps abandonné, vidé, ce squelette creux, vivait de leur présence furtive. Ils avaient pratiqué des ouvertures clandestines, rouvert des portes inconnues par lesquelles ils se faufilaient dans le monde du bruit et de la couleur. Puis ils rentraient à l’intérieur du gris, dont ils avaient pris peu à peu la teinte. La poussière du sol avalait le bruit des pas, celle des murs le bruit des paroles. Le silence qui les entourait entrait en eux et les faisait taire.
En grinçant, le couvercle se soulève. Une énorme explosion retentit. Une épaisse fumée noire s’élève et tournoie. Les gars de la fido courent en tous sens et se baissent pour ramasser leurs caméras. Ceux qui étaient assez loin peuvent voir que l’explosion s’est produite au fond de la tombe. La fusée monte à plus de cent cinquante mètres tandis que les caméras de la fido la suivent.

space_anomaly_040DSCF9320_b space_anomaly_041_DSC9019_b space_anomaly_042_DSC8964_b space_anomaly_048_DSC8972_b space_anomaly_049_DSC9043_b space_anomaly_050_DSC9046_b space_anomaly_051_DSC9049_b space_anomaly_052_DSC9050_b space_anomaly_053_DSC9051_b space_anomaly_057_DSC9059_b space_anomaly_059_DSC9071_b space_anomaly_060_DSC9075_b space_anomaly_062_DSC9084_b space_anomaly_063_DSC9087_b